Centre de l'Imaginaire Arthurien

Le Blog officiel du Centre de l'Imaginaire Arthurien


Poster un commentaire

Des livres, juste à temps pour les premiers frimas…

De façon un peu rapide, mais j’y reviendrai, voici quelques parutions, récentes ou imminentes. Elles arrivent bien à point pour justifier que nous restions lire au chaud…

Enfin l’Elféméride vint…
L’Elféméride, Le grand légendaire des saisons, Automne-Hiver

« C’est ce que je veux raconter : le conte du coquelicot, l’histoire du passereau, celle des rouges-gorges, des hirondelles – tout un fantastique du quotidien qu’on ne regarde plus, qu’on oublie, alors qu’il est là, tout autour de nous. Je trouve épouvantable que les journalistes te disent : « Voilà ce qu’il faut retenir de l’actualité aujourd’hui ! » On devrait te dire au moins deux mots des légendes dans la journée. J’ai donc envie de le faire, au jour le jour, dans un almanach. » Ainsi parlait Pierre Dubois en 2008, dans une interview parue sur le site de Elbakin. Le livre qu’il évoquait alors sera dans les librairies le 21 octobre.
Pour cet Elféméride, le couple mythique Dubois-Hausman s’est reformé sous la houlette de Lionel Hoëbeke, l’éditeur historique des Grandes Encyclopédies par lesquelles toute la féerie a (re)commencé il y a vingt ans. Bonne nouvelle supplémentaire, un deuxième volume est prévu dans un certain temps ! Les enchantements détestent la précipitation.
Pierre Dubois et René Hausman, l’Elféméride, Le grand légendaire des saisons, Automne-Hiver.
24 x 31, 192 p., parution le 23/10/2013, 32€.

51FT88nQ5SL

L’heureux mariage de Jules Verne et de Turner
Steampunk, de vapeur et d’acier

L’album Steampunk, de vapeur et d’acier, de Didier Graffet et Wavier Mauméjean, vient de paraître au Pré-aux-Clercs. Le titre renvoie à Rain, Steam and Speed – The Great Western Railway de Turner, et la présence des monstres d’acier perçant la nuit renforce cette évocation. L’écrivain et le peintre, Verne et Turner, voilà sans doute la clé de cette union peut-être improbable… Quoi qu’il en soit, on trouvera « Paris, Londres, Chicago, Pékin, Berlin, Rome, New-York comme on ne les a jamais vus. L’océan, la terre, les airs et les déserts comme dans nos rêves les plus puissants et les plus fous… ». Les tableaux de Didier Graffet sont d’une splendeur sombre, force titanesque et décors hallucinants. Chacune de ses œuvres s’accompagne d’un texte de Mauméjean, et Philippe Druillet a signé la préface.
Steampunk, de vapeur et d’acier, Le Pré aux clercs, 120 pages, 29 €

1381469_10151748368759825_1919412638_n

614963_3519923773255_1104566621_o

330659_1675585065940_962848519_o

Complainte pour un mal-aimé
Mordred

Mordred, celui dont on ne veut pas parler ? Le bouc émissaire de la légende, que les auteurs n’ont pris peine de cerner que pour mieux l’accabler, condamné par sa conception même… En voyant Justine Niogret, dont Chien du Heaume nous avait simplement coupé le souffle – une impression que nous n’avons pas reniée en lisant Mordre le bouclier – nous savions que ses pages allaient s’ouvrir sur un autre Mordred. Voici ce qu’en écrit le très intéressant Blog-o-livre : « C’est cette proximité et cette découverte d’un héros souvent mal-aimé, haï et détesté par rapport à son destin qui happe le lecteur … Une histoire au rythme lent, une histoire avec peu d’action, mais qui offre un récit profond, initiatique et personnel. L’auteur n’oublie pas pour autant l’aspect magique et mystique, qui, certes, reste en retrait (il n’est pas l’objet principal) mais ajoute une touche de mystère au roman. Surtout, l’un des points fort du récit vient de l’atmosphère que met en avant l’auteur, une atmosphère sombre, emplie de mélancolie et de tristesse, le tout lié à un personnage qui n’est peut-être qu’une marionnette du destin. Une ambiance qui colle parfaitement à la fin d’un mythe, la tristesse d’une mort inéluctable et nécessaire. » Il faudrait aussi évoquer le style et l’art des mots de Justine, sa maîtrise de l’univers médiéval sans avoir recours aux clichés et poncifs si faciles…
Justine Niogret, Mordred- Mnémos- août 2013 / Grand format 168 pages / 17 €

CVT_Mordred_1639

Une indéfectible fidélité aux terres celtes
Sur la route des plus belles légendes celtes

C’est ce que dit Sur la route des plus belles légendes celtes,le superbe livre qu’a voulu Alan Stivell, et pour lequel il s’est entouré de Thierry Jolif et d’Yvon Boëlle. Fidélité aux terres de l’Ouest, fidélité à une langue, fidélité surtout à une inspiration présente depuis des décennies, au temps où le jeune Alan pas encore Stivell rencontrait la harpe que son père créa pour lui. Nourrie des mythes et des légendes, sa musique s’est baignée dans les eaux qui recouvrirent Ys, dans le galop du cheval gris attelé au char de CuChulainn, dans la mémoire de la douce Azénor, parmi bien d’autres… Ces mêmes images archétypales nourrissent l’inspiration d’Yvon depuis très longtemps, des récits fondateurs dont parle Thierry Jolif avec sagacité et passion.
Sur la route des plus belles légendes celtes a été présenté en avant-première au Centre Arthurien, à Comper-en-Brocéliande, le samedi 12 octobre; les photos qui suivent ont été prises à cette (grande) occasion.
Alan Stivell, Thierry Joli, Yvon Boëlle, Sur la route des plus belles légendes celtes, 16 octobre 2013,grand format relié sous jaquette, 192 p., 35 €.
1379373_207184039462984_2119726114_n

1378835_207198559461532_932559330_n

1378694_207149636133091_1647131516_n

1374753_207149916133063_562246262_n

Le renouveau est en marche
Bestiaire fantastique et créatures féeriques de France

De jeunes auteurs passionnés, sous l’égide évidente de Pierre Dubois à qui ils rendent humblement hommage, endossent à leur tour le costume de l’encyclopédiste. Richard Ely, notre ami belge amoureux de toutes les féeries, avait déjà publié ce printemps, Le Grand Livre des Esprits de la nature, chez Véga, richement illustré de manière très Art déco par Frédérique Devos. Avec Amélie Tsaag Valren – nous saluons ici son premier livre – il vient de faire paraître chez Terre de Brume, Bestiaire fantastique et créatures féeriques de France, dont le titre se passe d’explication. Richard l’affirme, voici « plus de 600 créatures féeriques des régions de France. Un ouvrage qui vous permettra de repérer les lutins et garous de votre département et région et qui, chose pas si commune que cela, traite exclusivement d’êtres français. » Un seul (petit) point reste à préciser : les créatures fantastiques sont-elles encartables dans le découpage des départements, œuvre d’une Révolution qui prétendait chasser les viles croyances et dans laquelle les elficologues auraient dû s’asseoir sur le Siège périlleux.
Bestiaire fantastique et créatures féeriques de France. Terre de Brume (Bibliothèque du merveilleux), 11 octobre 2013), broché, 320 pages.21 €

bestiairefantastiquecouverture

COUV-ENHR-709x1024

A bientôt pour d’autres nouveautés, d’autres commentaires, et les programmes des jours à venir.

Claudine Glot


Poster un commentaire

Bel automne, belles images

Pour fêter notre retour sur le blog, voici deux propositions d’expositions, toutes deux parisiennes (dommage pour beaucoup d’entre nous) qui devraient vous parler à bien des titres.
D’abord, et jusqu’au 20 janvier 2014, Désirs et volupté à l’époque victorienne, au Musée Jacquemart-André. Cinquante-cinq œuvres parmi les 3000 rassemblées par Juan Antonio Perez Simon, riche collectionneur mexicain, donnent à voir la beauté féminine chez les Préraphaélites et ceux qui les suivirent, élèves ou épigones. À côté de Rossetti, Burne-Jones, de Fréderic Leighton et d’Edmund Blair-Leighton, d’Arthur Hugues, de Millais ou de Moore, certains découvriront Strudwick, Poynter, Payne, Solomon, Emma Sandys, etc. : des noms qu’on connaît moins, parfois uniquement grâce à des couvertures de romans historiques ou de séries de fantasy…

la_boule_de_cristal
Beaucoup d’Alma-Tadema, dont le tableau-amiral de l’exposition, Les roses d’Héliogabale. Virtuosité totale. Mais les yeux d’une simple aquarelle de Burne Jones recèlent bien plus de mystère. Tableaux, études, toiles connues ou plus secrètes se révèlent au fil des antichambres et des salons. Car, et c’est là le charme de cet hôtel si particulier, on n’est pas soumis au minimalisme épuré des expositions contemporaines ; le damas rouge de murs, les dorures, le mobilier, les escaliers et galeries, les bustes et plantes vertes rendent aux œuvres le décor du temps dans et pour lequel elles ont été conçues. Et on les visite presque familièrement, dans une heureuse proximité.

la_couronne_de_lamour

Le catalogue, ou plutôt le livre qui accompagne l’exposition – attention, les œuvres qui y sont reproduite ne figurent pas toutes à l’accrochage – est très réussi, avec une photogravure et impression magnifiques. Les articles sont précis et efficaces, mais certains sujets, dont le domaine arthurien, très présent, auraient pu être explorés de manière un peu plus fouillée. Par exemple, la Couronne d’amour, magnifique tableau de Millais est noté comme inspiré d’un poème de George Meredith. Certes, mais il aurait été plaisant de rappeler que le poète a repris là le thème du lai Les deux amants, de Marie de France.
Clin d’œil : Crenaia, la nymphe de la rivière Dargle, de Fréderic, Lord Leighton, figure une jeune fille fondante, comme un Bouguereau, qui se profile, diaphane et rosée, sur des rochers sombres où ruisselle une cascade. Celle-ci n’est autre que la très haute chute d’eau du domaine de Powerscourt, dans le Wicklow, en Irlande ; là même où John Boorman, dans Excalibur, fait s’affronter pour la première fois Arthur et Lancelot.

grenaia-1

Encore un clin d’œil : l’exposition a été organisée par Culturespaces, la société chargée, voici plus de vingt ans, du premier projet de mise en valeur de Brocéliande.
Pour avoir une idée plus précise de la visite et des différentes sections de l’exposition, vous pouvez aller sur http://desirs-volupte.com/fr/lexposition-1/le-parcours

elaine

Ci-dessus
John William Waterhouse, La boule de cristal.
John Everett Millais, La couronne d’amour.
Frederick, Lord Leighton, Crenaia,nymphe de la rivière Dargle.
John Melhuish Strudwick, Elaine.

Et aussi
Merveilleux ! C’est sous ce titre que débute demain 3 octobre chez Arludik une exposition collective sur le thème des Contes et Légendes: elle réunit 70 artistes venus de l’illustration, de la BD, de l’animation, du jeu vidéo. Vous reconnaîtrez sûrement bien des noms dans la liste ci-dessous.
Un ouvrage du même titre, Merveilleux !, sera publié par les éditions CFSL INK. Une partie des bénéfices sera reversée à l’association des Orphelins des Pompiers : un plaisir doublé d’une bonne action alors que Noël se profile déjà, avec son habituelle course au cadeau idéal…
merveilleux2
persephone

Ci-dessus, affiche de l’exposition Merveilleux ! et Perséphone par Elian Black’Mor

Liste des artistes présentés
Avec :
– Adolie Day | adolieday.blogspot.fr | Blanche-Neige
– Alexandre Day | alexandre-day.blogspot.fr | Merlin
– Alexandre Honoré | art-of-ahonore.blogspot.fr | La Légende du cavalier sans tête, Raiponce
– Alina Chau | http://www.alinachau.com | L’Odyssée, La Petite Poucette
– Anne Montel | http://www.ahurie.net | Jack et le Haricot magique
– Annette Marnat | annettemarnat.blogspot.fr | Ali Baba et les Quarante Voleurs
– Antoine Kruk | http://www.antoinekruk.com | La Belle et la Bête
– Aurélie Neyret | ecartez-vous-jarrive.blogspot.fr | Boucles d’or et les Trois Ours
– Aurelien Predal | aurelien-predal.blogspot.fr | Le Yéti – Black Frog | lagrenouillenoire.tumblr.com | La Babayaga
– Bobby Chiu | http://www.imaginismstudios.com | Le vilain petit canard
– Brun Croes | http://www.bruncroes.com | Aladin – Cain Pickens | Jack et le Haricot magique
– Calyn Pickens | Un chant de Noël
– Camille André | cephalon-art.blogspot.fr | La Belle et la Bête, La Reine des neiges
– Carine-M | http://www.carine-m.com | Hansel et Gretel
– Charles Champeau | tchazz.blogspot.fr | La Babayaga, Le Minotaure
– Clément Lefevre | nenent.blogspot.fr | Barbe-bleue
– Coralie Vallageas | http://www.coralievallageas.com | Les Musiciens de Brême-
– Cyril Roquelaine | http://www.roquelaine.com | Le Minotaure
– Dominique Bertail | dbertail.blogspot.fr | L’île au Trésor
– Elian Black’Mor | http://www.elian-black-mor.com | Perséphone
– Eric Gosselet | mister-egg.blogspot.fr | Pierre et le Loup
– François Amoretti | francoisamoretti.blogspot.fr | La Belle au bois dormant
– Gerald Guerlais | http://www.geraldguerlais.com | Jack et le Haricot magique
– Guillaume Ivernel | http://www.ivernel.fr | Golem
– Guillaume Ospital | http://www.cakeordeath.fr | Le Minotaure
– Ingrid Liman | http://www.ingridliman.fr | La Reine des neiges
– Ivan Gomez | Le vaillant petit tailleur, Tarzan
– Jeremie Almanza | fak.ultra-book.com | Le Livre de la Jungle
– Jerrod Maruyama | http://www.jmaruyama.com | Hansel et Gretel
– Jorden Oliwa | johnnygonzo.blogspot.fr | Le Yéti
– Julia Bax | juliabax.blogspot.fr | Le Changelin
– Kei Acedera | http://www.imaginismstudios.com | Pinocchio
– Keramidas | nicokeramidas.blogspot.fr | Les Trois Petits Cochons
– Kness | http://www.kness.net | La Petite Sirène
– Laetitia Lamblin | http://www.luluinthesky.fr | Le Petit Chaperon rouge, Raiponce
– Lionel Bui | http://www.lionelbui.com | Perséphone
– Lionel Richerand | richerand-yoyo.blogspot.fr | Hansel et Gretel, Le vilain petit canard
– Louis Thomas | louist.blogspot.fr | L’Odyssée
– Ludovic Chesnot | luche.over-blog.com | Peter Pan, Pinocchio
– Ludovic Jacqz | http://www.ludovicjacqz.com | Blanche-Neige
– Made | http://www.m4de.com | Urashima Taro
– Marek Jankowski | marekage.blogspot.fr | Jean de Fer, Jorinde et Joringel
– Marguerite Sauvage | http://www.margueritesauvage.com | La Princesse et la Grenouille
– Mary-Loup | mary-loup.over-blog.com | Le Petit Chaperon rouge
– Matthieu Forichon | http://www.forichon.com | La Belle au bois dormant
– Moon | http://www.möön.fr | Histoire de celui qui s’en alla apprendre la peur
– Nicolas Delort | blog.nicolasdelort.com | L’Odyssée
– Pascal Garcin | mr.garcin.free.fr | Le Petit Chaperon rouge
– Pascal Valdes | pascalvaldes.free.fr | La Belle et la Bête
– Paul Echegoyen | paulechegoyen.blogspot.fr | Hansel et Gretel
– Peter Chan | http://www.peterchanart.com | Sadako et les mille grues
– Rachel Bergeret | http://www.rachelbergeret.com | Blanche-Neige, Raiponce
– Ren Marietta | http://www.patateofeu.com | Le Minotaure, Le Petit Chaperon rouge
– Reuno | http://www.reuno.net | Robin des Bois
– Robert Valley | http://www.robertvalley.com | Golem
– Roberto Ricci | robertoricci76.blogspot.fr | Le Minotaure, Le Petit Chaperon rouge
– Sanoe | sanoe.deviantart.com | Boucles d’or et les Trois Ours, Peau d’âne
– Stéphane Levallois | http://www.stephanelevallois.com | Blanche-Neige
– Thierry Cattant | http://www.thierry-cattant.com | Boucles d’or et les Trois Ours, Golem
– Tony Sandoval | losmonstruosdetony.blogspot.fr | La Petite souris
– Valérie Hadida | http://www.valeriehadida-design.com | Peau d’âne
– Véronique Joffre | verossignol.blogspot.fr | Le Yéti –
– Vincent Joubert | http://www.vincentjoubert.com | Ali Baba et les Quarante Voleurs –
– Wouter Tulp | woutertulp.blogspot.fr | Le Joueur de flûte de Hamelin

Arludik


Poster un commentaire

Les artistes et auteurs présents aux Rencontres de l’Imaginaire

Voici la liste des artistes présents sur le salon du livre des çèmes Rencontres de l’Imaginaire de Brocéliande les samedi après-midi, dimanche matin et après-midi.

[one_half]Présents le samedi après-midi
Eva Autefault
Brucéro
Bobs
Dominique Camus
Jim Colorex
Charles Dauvergne
Carmelo de la Pinta
Pierre Dubois
Alice Dufeu
Elodie Dumoulin
Pascal Ferry
Claudine Glot
Hervé Gourdet
Aurélie Laget
Hélène Larbaigt
Jean Lemonnier
Yoann Lossel
Jean-Pierre Mathias
Gwenaël de Montfaucon
Albert Moxhet
Hugo Petit
Séverine Pineaux
Juliette Pinoteau
Lawrence Rasson
Virginie Ropars
Anne Smith
Violeta Stepanovic
Arnaud Stouffs
Marie Tanneux
David Thierrée
Olivier Villoingt
Mary Waltz

Présents le dimanche après-midi
Xavier Al Charif
Eva Autefault
Elian Black’mor
Bobs
Brucéro
Dominique Camus
Carine M
Jim Colorex
Nathalie Chaballe
Charles Dauvergne
Marc-Henri Debaar
Sébastien Didot
Valérie Dion
Pierre Dubois
Alice Dufeu
Elodie Dumoulin
Pascal Ferry
Claudine Glot
Hervé Gourdet
Aurélie Laget
Hélène Larbaigt
Joëlle Leponce
Yoann Lossel
Jean-Pierre Mathias
Sonia Marx
Aurélie Mayon
Gwenaël de Montfaucon
Albert Moxhet
Hugo Petit
Séverine Pineaux
Juliette Pinoteau
Lawrence Rasson
Claudy Raskin
Virginie Ropars
Erwan Seure Le Bihan
Violeta Stepanovic
Arnaud Stouffs
Marie Tanneux
David Thierrée
Zoé Van Campenhout
Olivier Villoingt
Mary Waltz
Nik Walkingbear
[/one_half]

[one_half_last]Présents le dimanche matin :
Eva Autefault
Elian Black’mor
Brucéro
Dominique Camus
Carine M
Jim Colorex
Charles Dauvergne
Alice Dufeu
Pierre Dubois
Elodie Dumoulin
Pascal Ferry
Claudine Glot
Hervé Gourdet
Aurélie Laget
Hélène Larbaigt
Yoann Lossel
Jean-Pierre Mathias
Gwenaël de Montfaucon
Albert Moxhet
Hugo Petit
Juliette Pinoteau
Lawrence Rasson
Virginie Ropars
Erwan Seure le Bihan
Violeta Stepanovic
Arnaud Stouffs
Marie Tanneux
David Thierrée
Olivier Villoingt
Mary Waltz

[/one_half_last]


Poster un commentaire

Lire à Vannes, ce week-end

Le salon du livre de Bretagne, où l’on aime à se retrouver, tant la qualité du cadre, de l’accueil, de l’organisation, et de la participation du public y sont réunis, se tient de ce vendredi 21 juin à dimanche 23 au soir, dans les fossés de Vannes. Beaucoup de noms connus, de ceux qui ont fait l’actualité du livre ou l’actualité tout court. Mais on y rencontrera aussi, car c’est là une des vocations du salon, une belle présence de ceux qui célèbrent la Bretagne, la montrent, la chantent, y vivent aussi… Parmi les amis présents, on trouve Séverine PIneaux,  Patrick Poivre d’Arvor, Jean Luc Le Pogam, Gérard Lomenec’h, Eric Borgnis Desbordes, Stéphane Heurteau , Thierry Jigourel, Yvon Boelle, Jean Claude Bourlès. Claudine Glot, après s’être consacrée le jeudi et le vendredi jusqu’à 16 heures aux enfants des écoles et aux dragons,  y sera le vendredi après-midi à partir de 16 heures, et le samedi, toute la journée.

Rendez-vous à tous, à la grande librairie, aux conférences, aux cafés littéraires… Enfin petit rappel pas inutile, l’entrée est gratuite.

1014368_546554585386816_1064463044_n-1


Poster un commentaire

Merci Patrik!

C’était dimanche 16 juin, l’après-midi, il pleuvait, ce qui ne surprendra  personne, et la salle de Comper était archipleine. Au premier son de son violon, les applaudissements éclatèrent, nourris. Pendant deux heures, deux heures qui, exactement comme dans les contes celtiques, nous ont paru durer quelques minutes à peine. il nous a fait rire, chanter, pleurer (un peu, ah, pauvre Marc’harid).  Il ? Patrik Ewen, vieil ami, vieux camarade de nombre de nos chemins, les féeriques, les héroïques et ceux des Monts d’Arrée. Où ça, dites vous ? Eh bien, là-bas, dans les monts d’Arrée (les initiés reprendront le refrain).

Notre barde imaginant convoqua les chouans qui hantaient les tables de nuit de nuits des enfants trop rêveurs, les pluies éternelles qui couronnent le Roc’h Trédudon, le mythique attelage aussi délabré que chevronné, l’immortelle 2 Chevaux de l’aventure vers l’Ouest. Sans oublier une fine étude ethnologique de l’usage du chant dans les différents pays bretons… Et tant d’autres encore…

Avec lui, notre vingt-cinquième anniversaire a continué donc à égrener les souvenirs et les surprises, réunissant nouveaux et anciens dans les joies partagées, les découvertes et les retrouvailles.

Quelques images juste après la coupe.
Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 54 autres abonnés