Centre de l'Imaginaire Arthurien

Le Blog officiel du Centre de l'Imaginaire Arthurien

La semaine 46 au Centre Arthurien

Poster un commentaire

Serait-ce l’influence des fées et des lutins de Brocéliande ? Notre blog souffre parfois d’une mise à jour… aléatoire. Tantôt, deux ou trois articles arrivent presque ensemble, les diaporamas se succèdent, et puis s’ensuit un long silence. Nous ne prenons pas d’engagement ferme, mais en cette saison officiellement sombre nous allons essayer d’y remédier. Sombre, entends-je ? Sans vouloir faire de peine à quiconque, aujourd’hui, le gris mouillé de la brume matinale s’est déchiré sur un ciel très bleu, où le soleil fait vibrer l’or des arbres dépenaillés comme des gueux triomphants. Poète, range ton luth – revenons à ces derniers jours au Centre Arthurien.

Dans nos quartiers d’hiver… La semaine dernière, quarante-sixième du calendrier, s’est poursuivie au bourg de Concoret la réinstallation du bureau et de la librairie. Après de nombreux essais et une utilisation de l’espace gérée au millimètre près (ou peu s’en faut), tout est maintenant peaufiné et la rotation des permanences se met en place harmonieusement.

Vous pouvez d’ores et déjà retrouver, du mardi au samedi de 10h à 18h, la librairie du Centre (pensez-y pour vos cadeaux de Noël), ainsi que l’exposition d’illustration jeunesse Moi je suis une fée de Ghylenn Descamps. Des visiteurs commencent à arriver, curieux, amateurs de livres ou amoureux des légendes…

La Petite Maison des légendes. L’inauguration officielle de la Maison n’aura lieu que lorsque tous les travaux seront achevés. Les adhérents de l’association et les donateurs seront, bien entendu, personnellement invités à cette ouverture. Donc, la maison n’est pas inaugurée mais elle est ouverte ! Et le premier groupe arrive de Saint-Brieuc mercredi pour des ateliers.

À noter une bonne nouvelle pour le projet : la Fondation du Patrimoine, constatant le dynamisme de notre souscription (pour mémoire plus de quatre mille cinq cents euros glanés à ce jour auprès de cinquante-six donateurs) a décidé de voter une subvention exceptionnelle de quatre mille euros pour la Petite Maison des légendes.

Un colloque à Brest. Le Centre arthurien, en la personne de son directeur Nicolas Mezzalira, est intervenu le jeudi 15 novembre à l’occasion d’un colloque organisé par la Maison de l’Europe de Brest sur le thème Ce que la Bretagne apporte à l’Europe, lors d’une Table ronde dédiée à La dimension européenne des associations bretonnes.

Le salon du jouet ancien de Betton. Notre équipe s’en est allée le vendredi 16 avec armes et bagages installer l’exposition Les Chevaliers de la Table Ronde au salon du jouet de Betton. Le temps d’un week-end Arthur et ses preux ont côtoyé les cow-boys du Far West. Fugace rencontre, nous repartons mardi 20 démonter tout cela. Un grand merci à Marie-Pierre Legendre et à toute l’équipe du salon pour la qualité de leur accueil.

Naissance de féerie à Vannes. C’était aussi la dernière semaine de l’exposition Naissance de féerie, présentée à Vannes dans les  médiathèques de Kercado et de Ménimur, à l’occasion des premières Racontées de Vannes.

Présentation du DVD Excalibur. Au soir du vendredi 16 novembre, les troupes qui avaient animé le camp médiéval le 14 juillet, lors de la représentation de l’opéra rock celtique d’Alan Simon Excalibur the Origins, étaient invitées à Tréhorenteuc pour découvrir le DVD du spectacle. Installés au chaud et au sec, nous avons pu apprécier tout ce que nous n’avions pu voir ! L’album, comprenant le DVD, un livret et le CD, est maintenant disponible en allant sur : http://www.solidor.fr

RE démontage. A deux exceptions près (l’éloignement !), les stagiaires de la saison 2012 ont rejoint les permanents du Centre Arthurien le samedi 16 novembre : avec ces douze jeunes bras ajoutés à ceux des vingt bénévoles et des permanents de l’association, tout a été décroché, déshabillé, nettoyé, rangé dans la journée. Nous repartirons en 2013 sur une thématique légendaire et des scénographies renouvelées. Ces journées-là oscillent toujours entre le pincement au cœur provoqué par la destruction de ce qu’on a bâti, aggravé par le sentiment du temps qui passe, et le plaisir de se retrouver dans la perspective excitante d’un nouveau défi : reconstruire rapidement et autrement.

Une fois encore, nous avons constaté que le meilleur moyen de résister au froid et à l’humidité de l’automne, plus encore que les boissons chaudes et le chocolat, c’est le rire ! Et nous n’en avons guère été privés, pas plus que des deux autres adjuvants d’ailleurs. En tout cas un très grand merci à tous pour leur énergie, leur disponibilité et leur amitié vaillante.

Voilà pour cette semaine, à bientôt à tous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s