Centre de l'Imaginaire Arthurien

Le Blog officiel du Centre de l'Imaginaire Arthurien

Voyages, salons et festivals

Poster un commentaire

Long silence pour ce blog un peu abandonné pour cause d’occupations multiples, déplacements variés, de festivals nombreux et même (eh oui !) des vacances.

Pour résumer, il y eut d’abord  le salon de Damparis, Texte et Bulle, avec un passage par Chablis  suivi de deux haltes pour saluer de grandes dames : celle de Vix, au musée de Châtillon sur Seine et Mélusine au château de Maulnes, dont l’inhabituelle architecture pentagonale s’ordonne autour de sources vives.

Claudine a eut le plaisir d’être l’invitée d’honneur de Texte et Bulle et de recevoir la médaille de la ville, dont l’avers rappelle l’extraction de cette pierre de Damparis que l’on retrouve à travers le monde, utilisée aussi bien pour  le grand bassin du Luxembourg que pour le socle de la statue de la Liberté. Le salon de cette année fut joyeux, animé – merci au club de danse pour les intermèdes du samedi soir, avec une danse médiévale préparée exprès pour nous. Le Centre était bien représenté, puisque j’avais à mes côtés Erlé Ferronnière, Pierre Dubois, Brucéro, Agata Kawa, et qu’on retrouvait aussi Tiffanie Uldry qui avait réalisé la belle affiche de cette année.L’exposition Les chevaliers de la Table Ronde était accrochée aux côtés de Naissance de la féerie, dans laquelle Pierre Dubois révèle quelques secrets des enchantements de la nature, sur des photos d’Hervé Glot. Et comme chaque année, les merveilleux vins du Jura nous ont accompagné,  Savagnin, Macvin et autres. Certains d’entre nous, que je ne nommerai pas (à charge de revanche) se consacrant avec un amour exclusif au rosé, d’autres vouant une attention sans pareille aux blancs des Côtes-du-Jura. Merci encore à André et à toute sa formidable équipe, merci à la mairie de Damparis et au grand Dôle !

À peine rentrés, les bagages refaits, Nicolas et moi nous sommes envolés pour Marseille, où nous participions au festival du livre de contes et aux Oralies. Des jours et des soirées dont nous nous souviendrons, avec Perceval conté par Pascal Fauliot, accompagné par Marc Anthony, dans le théâtre de la Baleine qui dit vagues, puis sur le cours Julien. Du soleil, du vent, beaucoup de rencontres, des conteurs se relayant en permanence, parmi lesquels Mimi Barthélémy. Et Nicolas, qui déroula au long du samedi et du dimanche l’histoire de Merlin, puis celle du roi Arthur. Pour tout cela, un grand merci à Elizabeth et Laurent Daycard, et à tous ceux qui ont su faire de ce festival un tel plaisir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans les photos qui précèdent, vous de nombreux souvenirs de Damparis, et quelques-uns de Marseille…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s