Centre de l'Imaginaire Arthurien

Le Blog officiel du Centre de l'Imaginaire Arthurien

Pour le florilège (suite)

Poster un commentaire

merci encore, Katia…

Une réflexion qui me touche et m’interpelle, extraits de l’introduction au “Livre des chemins” de Henri Gougaud.

“Les contes ont pour berceau la nuit des temps. Combien de siècles, de pestes, de révolutions, de guerres, de montagnes et de mers ont-ils traversé avant de nous parvenir ? Les contes sont dans l’âme humaine comme dans leur maison.
Ils ont vécu assez longtemps dans l’intimité des êtres pour tout savoir de nos soucis, de nos rêves, de nos désirs. Ils savent tout ce que vous ignorez.
Demandez leur une réponse aux questions qui vous préoccupent, ils vous répondront.”

“Le livre des chemins, contes de bon conseil pour questions secrètes” est un livre-jeu dont la règle est de faire confiance au conte, de l’accueillir comme un ami, de se relier à lui et à nous-mêmes.

A bientôt !

 

Katia nous avait déjà envoyé cette citation :

« Je vais vous dire quelque chose au sujet des histoires. Elles ne sont pas qu’un amusement, ne vous y trompez pas. Elles sont tout ce que nous savons, voyez-vous, tout ce que nous savons pour combattre la maladie et la mort. Vous n’avez rien si vous n’avez pas les histoires », de Leslie M. Silko.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s